Mot de Caroline Nicolle, ancienne responsable des Terminales

Vendredi 17 janvier 2014
Dans la chapelle du Centre Madeleine-Daniélou.

Nous sommes tous profondément marqués par les rencontres. Les rencontres que nous vivons nous font grandir.

Vous toutes, les anciennes de Daniélou que j’ai eu la chance d’accompagner, m’avez profondément marquée. Je crois que nous pouvons dire cela de toutes les personnes que nous aimons.
Nous sommes tous d’accord ici pour dire que Sophie nous a marqués.  Si nous ne l’avions pas connue, nous serions différents. Depuis le 17 juillet dernier, malgré la grande peine, je me demande très souvent : « Quel message Sophie nous laisse-t-elle ? » « Quel est le sens profond de sa vie ? »   Je crois qu’elle nous dit :

Soyez capables de vous émerveiller !

Elle ponctuait toujours ses phrases et ses sms de superlatifs, d’onomatopées et d’exclamations sonores. Vous voyez ce que je veux dire…

Restez simples !
Quand Sophie avait quelque chose à dire, elle n’allait pas par quatre chemins. C’était direct.

Gardez l’Evangile au cœur !
Je peux témoigner que Sophie se nourrissait souvent de la parole de Dieu et qu’elle aimait la partager. Elle en vivait.

C’est sur ce témoignage de Sophie que nous pouvons nous appuyer aujourd’hui. C’est l’héritage qu’elle nous laisse, le cadeau qu’elle nous offre.  A nous de le prendre à notre compte pour le partager.

Caroline Nicolle, sfx.