Eric Revel

L’église Saint-Louis de Garches était pleine ce soir pour l’anniversaire
de votre fille, de votre sœur. À chaque mesure de Bach, le cœur de Sophie
battait. Les chants étaient beaux et profonds comme une vie éternelle. Il y
avait une communion intense et une sincérité communicative dans le geste de
paix que nous nous sommes échangés , touchés par une sorte de grâce
évidente.
Je ne l’ai pas connue. Mais il est certain que sa présence nous a réunis .
Nous avons eu bien du mal à quitter les bancs de l’Eucharistie. Nous étions
bien ensemble avec elle .
Eric Revel